L’archipel des Tuamotu : Rangiroa

Aujourd’hui je me replonge dans les souvenirs de notre fabuleux voyage en Polynésie Française, c’était il y a un an déjà. J’avais commencé à vous en parler ici et puis le temps a passé, j’ai été prise dans d’autres projets et voyages, du coup je n’ai jamais trié les milliers de photos prises lors de ce séjour. Mais ça y est, je vais pouvoir enfin partagé ce fabuleux voyage avec vous!

Après avoir visité les Iles de la Société en avril 2012, nous sommes allés plus loin cette fois-ci pour aller découvrir l’archipel des Tuamotu. Nous avons visité Rangiroa et Fakarava, 2 des nombreux atolls qui composent cet archipel. Pour ce premier post, je vous présente Rangiroa qui est le deuxième plus grand atoll au monde de par son lagon.

LE VOYAGE

Comme en 2012, mes parents ont fait parti de cette aventure. Ils sont arrivés chez nous une semaine avant le départ, le temps de se remettre du décalage horaire. Puis, nous avons tous pris l’avion de San Jose jusqu’à Los Angeles, puis Los Angeles jusqu’à Papetee. Une fois arrivés, nous avons pris un autre avion pour Bora Bora où nous avons eu une escale assez longue pour reprendre un avion jusqu’à Rangiroa. 

L’arrivée sur l’atoll de Rangiroa est incroyable, la vue du ciel est à couper le souffle. Le lagon qui est encerclé par le massif corallien est tellement grand que l’on dirait une mer intérieure.

Rangiroa-3
Rangiroa-2

LA PENSION

Sur l’île de Rangiroa, nous avons logé à la Pension Cécile. Cécile est une dame d’un certain âge, charmante et un personnage haut en couleurs, qui a toujours des histoires incroyables à vous raconter. C’est elle qui est venue nous chercher avec sa camionnette à l’aéroport et une fois à la pension, elle nous montre nos bungalows qui se situent face au lagon. L’intérieur est joliment aménagé avec des fleurs partout comme il en est de coutume en Polynésie.

Rangiroa-5

Rangiroa-6

Nous sommes en demi-pension, ce qui fait que les petits-déjeuner et dîner sont compris, ils se prennent avec tous les autres invités, l’ambiance est très conviviale et les repas toujours excellents. 

Rangiroa-9

La pension n’a pas de plage mais possède un petit ponton du haut duquel les enfants se sont amusés à plonger des heures durant.

Rangiroa-8

LES ACTIVITES

Nous sommes restés deux jours sur Rangiroa, et la météo a été très mitigée, nous avons même eu de la pluie. Malgré tout, nous avons pu faire toutes les activités que l’on avait prévu à l’exception d’une sortie plongée car la mer était trop mauvaise.

LE LAGON BLEU

Le lagon bleu est un lagon dans le lagon, nous l’avions vu depuis l’avion lors de notre arrivée sur l’île. Sa particularité étant que l’eau y est très peu profonde ce qui donne un dégradé de bleu assez incroyable.

Rangiroa-1

Pour y arriver, nous avons pris un petit bateau à moteur, c’est le beau-frère de Cécile qui nous y a conduit. On a mis une bonne heure et une fois sur place, il a fallu amarrer le bateau à une dizaine de mètres de l’île car les coraux et l’eau peu profonde nous empêche d’aller plus loin. Qu’à cela ne tienne, nous avons pris nos affaires et on s’est mis à l’eau pour rejoindre le motu (petit îlot).

Rangiroa-15

Sur le motu, il n’y a pas grand chose mise à part quelques paillotes. Les guides qui nous accompagnent ont leur propre paillotte et nous ont proposé d’aller se promener sur l’île aux oiseaux qui se trouve en face de notre motu pendant que eux nous préparaient un petit festin.

Rangiroa-12

C’est donc parti pour une traversée du lagon bleu à pied. A vue d’oeil, l’île aux oiseaux ne paraît pas très loin mais il nous faudra près d’une demi-heure de marche dans l’eau pour l’atteindre.

Rangiroa-13

Dans le lagon, on croise toutes sortes d’animaux : des requins (inoffensifs je vous rassure), des raies et bien sur des poissons.

Rangiroa-17

Rangiroa-14

Rangiroa-24

L’île aux oiseaux est un motu sauvage rempli d’oiseaux qui ont fait leur nids dans les arbres qui recouvrent l’île. Comme on peut le voir sur les photos, le ciel commençait à se couvrir et la couleur du lagon changeait en même temps que celle du ciel.

Rangiroa-18

Rangiroa-20

Mise à part des cocotiers et des oiseaux, il n’y a rien ni personne sur l’île et pourtant ces derniers ne sont pas très farouches et se laissent suffisamment approcher pour être pris en photo.

Rangiroa-22
Rangiroa-16

Rangiroa-19

Après s’être baladé sur l’île et avoir fait trempette dans le lagon, il est temps de retourner à notre motu. Sur le chemin, on aperçoit le ciel  qui se fait de plus en plus menaçant.

Rangiroa-21

A peine de retour sur le motu, la pluie a commencé à tomber et les quelques gouttes se sont vite transformées en grosse averse. Heureusement, la paillote de nos guides était légèrement abritée, car bien que l’on soit sous les tropiques la pluie n’était pas très chaude. En attendant que la pluie cesse, nous avons mangé le délicieux repas préparé par nos guides : salade tahitienne, poulet grillé accompagné de riz et pain coco, le tout sur fond de musique polynésienne jouée au ukulele par nos guides.

Rangiroa-25

La pluie a fini par s’arrêter et il était déjà l’heure de repartir sur Rangiroa. Mais avant, nos guides nous ont proposé un petit arrêt pour faire un peu de snorkelling et là le temps est à nouveau au beau ciel bleu et le lagon à repris sa superbe couleur, on dirait que nous sommes dans un aquarium tellement c’est lumineux et rempli de poissons!

Rangiroa-27

Rangiroa-26

VILLAGE DE TIPUTA

Le deuxième jour, nous avions prévu une sortie en bateau mais malheureusement la météo n’était pas avec nous ce jour-là. Il va pleuvoir quasiment toute la journée d’ailleurs. Mais on ne s’est pas laissé abattre, Cécile nous a accompagné en voiture pour que l’on puisse prendre un bateau-taxi pour aller au village de Tiputa. Ce village est tout petit mais ravissant, on y trouve quelques maisons, une école, plusieurs églises ainsi qu’un petit port de pêche.

Rangiroa-30

Rangiroa-31

LA FERME PERLIERE

Juste à côté de la Pension Cécile se trouve la ferme perlière Gaugin. Dans cette ferme on y cultive la perle de culture. Nous avions déjà visité ce type de ferme lors de notre séjour sur l’île de Huahine, mais celle-ci n’est pas juste faite pour les touristes, c’est une véritable entreprise. La visite de la ferme est gratuite, une guide vous accompagne et vous explique tout ce qu’il y a à savoir sur la perle de Tahiti, cette fameuse perle grisée. Les huîtres sont élevées sur place dans le lagon et les perles sont prélevées directement ici aussi. La ferme perlière ne serait pas complète sans pouvoir faire quelques petits achats, alors il y a bien évidemment une boutique. Celle-ci offre pas mal de choix, avec des perles de Tahiti de différents calibres, montées en bagues, en pendentif, en boucles d’oreilles, …. bref il y en a pour tous les goûts et pour toutes les bourses surtout. 

Rangiroa-33

Notre séjour sur Rangiroa tire déjà à sa fin, je vous laisse avec ces photos du coucher de soleil prises à la Pension Cécile et je vous dit à bientôt pour la suite, prochaine étape l’atoll de Fakarava.

Rangiroa-28
Rangiroa-10

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Poster un commentaire sur Facebook


25 Comments

  • Carole says:

    Nous y étions il y a presque 10 ans pour notre voyage de noces… Merci pour ces souvenirs. Les photos sont magnifiques.

  • Alexa says:

    C’est juste splendide, magnifique, à couper le souffle, … J’en prends déjà plein les yeux seulement à travers tes photos, alors en vrai je n’imagine pas. :-) J’ai hâte de pouvoir découvrir la suite.

    • Joli Bonheur says:

      Quand tu y es, c’est vrai que tu as l’impression d’être dans un rêve ou dans une carte postale tellement les paysages sont sublimes ;-)

  • Stéphanie says:

    Franchement superbve ! Ca donne envie… Surtout cet aquarium a ciel ouvert où on peut admirer les poissons dans leur élément naturel

    • Joli Bonheur says:

      Les fonds marins de la Polynésie sont un véritable aquarium, je n’ai jamais vu autant de poissons!

  • Oh la la… c’est juste paradisiaque !

  • Océalie says:

    Que c’est joli ;) ! Je rêve de Polynésie. Et je reconnais la faune et la flore que l’on retrouve dans les îles de la Grande barrière de corail australienne.

    • Joli Bonheur says:

      Je ne connais pas la Grande Barrière de corail, mais j’imagine que ça doit être fantastique aussi comme endroit!

  • Aurélie says:

    Mais c’est paradisiaque. Le sable blanc, et ce bleu. Que ce soit le ciel ou la mer il est surprenant. Cette pension isolée sur sa petite île est un endroit rêvé pour se retrouver au calme

    • Joli Bonheur says:

      La pension était très bien, il n’y avait pas trop de monde mais de manière générale il n’y a pas foule en Polynésie surtout dans les archipels un peu plus reculés de Tahiti.

  • Cess says:

    Oh mon Dieu comme c’est beau !
    Ce bleu, ce sable, ça fait trop trop rêver !
    Bon j’ai regardé sur une carte c’est pas trop à côté quand même :/

    • Joli Bonheur says:

      8h de vol depuis la Californie, c’est toujours beaucoup moins que depuis la France ;-) C’est une destination que l’on tenait absolument à faire en arrivant en Californie, car même si c’est pas l’endroit le plus abordable au niveau prix cela reste beaucoup moins cher que depuis la France.

  • Sara says:

    Ouah, comme c’est trop magnifique !!! Tu nous donnes trop envie d’y aller avec ces photos !!!
    J’adore la traversée d’une île à l’autre à pied, dans l’eau !
    Ça devait être magique pour vous tous !

  • Bertille says:

    Sublime ! J’en ai un souvenir encore bien frais :)
    Nous avons beaucoup aime Rangiroa.
    Trop de houle pour nous pour aller au lagon bleu, vous avez eu de la chance !

    Notre recit se trouve ici : http://bmquebec.basille.net/index.php?post/2013/06/10/Rangiroa

    • Joli Bonheur says:

      Je vois que vous vous êtes bien baladés en Polynésie vous aussi, c’est super ;-) Nous avons vraiment adoré nos deux séjours là-bas. Nous n’avons pas fait Raiatea et Taha’a dans les iles de la société, mais on dit toujours jamais 2 sans 3 alors je ne désespère pas d’un nouveau voyage en Polynésie ;-)

      • Bertille says:

        Oh oui, il y a beaucoup à voir en Polynésie ;)
        Les Marquises ont été peut-être les îles les plus dépaysantes, tellement éloignées de tout. Un des rares endroits, avec Tetiaora, où je me suis sentie littéralement au bout du monde !

  • Wow Paradisiaque, je ne vois pas d’autres mots, c’est vraiment magnifique ! cela doit être dur de rentrer après avoir vu un paysage si beau..

    • Joli Bonheur says:

      C’est effectivement assez difficile de revenir, en même temps j’ai toujours du mal à revenir à la maison après un voyage… Mais revenir de Polynésie est encore plus dur je trouve. Il y a bien sur le fait que c’est un paradis sur terre mais aussi les polynésiens ont une vie paisible, et surtout simple et ils en sont très heureux. C’est une grande leçon pour nous autres “speedés” de la Silicon Valley ou d’ailleurs ;-)

  • Ca me rappelle nos quelques jours à Rangiroa où nous avons passé un bapteme de plongée et pris le bateau pour aller jusqu’au Lagon Bleu, une merveille.

  • Emilie says:

    Tes photos sont superbes, un vrai dépaysement !

  • Gwen C. says:

    Il est pas enterré sur l’archipel des Tuamotu, Jacques Brel ?
    En tout cas, c’est SPLENDIDE ! Un vrai régal pour les yeux et CA FAIT ENVIE ! Je veux y aller !!!
    Je partage l’article, ça donnera peut-être des idées à mon Chéri ;-)

  • Céline says:

    Rangiroa pour moi c’était en 2000 en voyages de noces (ça nous rajeunit pas tout ça^^) et je vois que c’est toujours aussi magnifique que dans mes souvenirs. C’est l’atoll que nous avons préféré. Et comme nous sommes plongeurs, c’était un vrai paradis (des plongées dérivantes et des requins, le top). Je me souviens également très bien du lagon bleu, de ses dégradés de bleu extraordinaires et des bébés requins qui slalomaient entre nos pieds. C’est marrant, j’ai une photo de petit requin très similaire aussi sur mon blog (mais le mien vient des Maldives:))

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *