Pourquoi j’aime aller me ressourcer en ville

San-Francisco-vue-hotel
Vendredi, mon mari m’a proposé de partir pour le week-end, histoire de sortir un peu de la routine et du quotidien, enfin surtout pour moi car lui a été pas mal en déplacement ces derniers temps. Il m’a proposé soit Monterey soit San Francisco et je n’ai pas hésité longtemps avant de lui dire San Francisco. J’adore Monterey, cette ville située au bord de la mer est très agréable et la côte y est juste sublime, c’est l’endroit parfait pour de belles balades sur la plage. Sauf que voilà, j’adore la ville pas juste San Francisco mais la Ville en générale. A tel point que lorsque mon mari me propose de faire une pause et d’aller me ressourcer, c’est la ville, ses habitants et son brouhaha que je choisis.

A l’origine, je ne suis pas une citadine comme on dit. J’ai grandi au Mali c’est-à-dire loin, très loin de l’agitation de la ville et lorsque je suis revenue en France, ce n’est qu’une fois à l’université que j’ai vraiment vécu en ville. Et puis, nous sommes allés habiter à Montréal où nous avons eu 3 appartements, tous en centre-ville. C’est là que j’ai vraiment pleinement profité de la vie urbaine.

Le fait de pouvoir se déplacer facilement en transport en commun, les boutiques et restaurants facile d’accès, les concerts, les spectacles, … l’animation de la ville en générale, est quelque chose qui me plaît beaucoup et qui me manque énormément dans ma vie actuelle de banlieue, c’est pourquoi j’aime tant y aller pour m’y ressourcer.

Car depuis que nous vivons en Californie, nous habitons dans ces fameuses banlieues américaines où toutes les maisons sont alignées les unes aux autres, avec la pelouse sur le devant, et tous les clichés qui vont avec. Le problème de ces banlieues c’est qu’elles n’ont souvent aucun centre-ville, ou bien une rue qui s’étale sur quelques centaines de mètres avec 3 boutiques et 3 restaurants et encore. Tout se fait en voiture car ces banlieues s’étendent sur des kilomètres carrés et que du coup rien n’est fait pour les piétons.

Je ne critique pas les gens qui habitent ces banlieues, c’est une vie qui leur convient sans doute. Surtout ici, dans la Baie où les loyers sont exorbitants, il est très difficile pour une famille de vivre à San Francisco même. Mais si vous me posez la question “Serais-tu prête à échanger ta maison et ton jardin contre un appartement plus petit en centre-ville?”, ma réponse est sans hésiter OUI!

Nous avons souvent pensé à déménager à San Francisco mais comme je l’ai dit plus haut, les loyers sont vraiment trop élevés, ce n’est donc pas une option pour nous pour le moment. Mais je ne désespère pas de retourner en ville dans quelques années, à San Francisco ou ailleurs.

Pour revenir à notre week-end, nous sommes partis vendredi soir après avoir récupérés les enfants à l’école et nous sommes allés dormir une nuit à San Francisco.

Nous avons choisi un hôtel en plein centre, le soir nous avons marché jusqu’à un restaurant et au retour on a traîné dans les rues au milieu des fêtards, en admirant les vitrines et les lumières de la ville.
Le lendemain, on s’est réveillé dans notre chambre d’hôtel située au 30ème étage au son des sirènes des camions de pompier qui passaient dans la rue, on a failli se faire écraser 3 fois en allant prendre un brunch dans un café à la mode où nous avons attendu 1 heure pour avoir une table, et puis on s’est baladé dans un quartier un peu weird comme seul San Francisco en a le secret, c’était chouette!

Pendant cette journée, nous avons vu plein de monde dans les rues, des jeunes et des vieux, des passants, des touristes, des gars faire du skateboard sur les trottoirs, d’autres improviser un spectacle de rue, il y avait du bruit, de la musique … bref une ville en effervescence, pleine de vie et qu’est ce que ça fait du bien!  

San-Francisco-vue-nuit
Certains aiment aller se ressourcer à la campagne d’autres à la mer, moi c’est en ville et vous?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Poster un commentaire sur Facebook


13 Comments

  • Arnaud says:

    J’avais bien aimé San Francisco aussi, lors de notre road trip de 2014. C’est une ville accessible, notamment aux piétons, avec des commerces, bref une ville “à l’européenne”. Los Angeles est à l’opposé de cela, c’est pourquoi j’avais moins accroché.

    • Joli Bonheur says:

      C’est vrai que Los Angeles fait davantage métropole et qu’à coté SF fait figure de “petite” :-)

  • Maïe-Lenn says:

    J’ai adoré SF! Elle a vraiment été mon coup de coeur lors de notre roadtrip de 2014. Ces mélanges de coutumes, d’ethnies, d’histoire, d’architecture… Tout me plait. A tel point que j’avais peur de ne plus jamais y remettre les pieds, c’est alors que je me suis dit “respire une bonne fois l’air d’ici, au cas où tu ne reviendrais pas!”. Et ouf! Je refrôlerai le rues de SF lors de notre roadtrip de cette année! En plus, c’est par cette ville que nous commençons! Allez, plus que 115 jours à attendre avant de la revoir ;)

    Merci à toi pour cette article, comme toujours haut en couleurs et ses photos si parfaites :)

  • Céline says:

    J’ai adoré SF également, une ville effervescente pleine d’énergie positive ! En revanche, je n’ai pas ressenti cela à NY. Pour ce qui est de vivre en ville, oui à condition qu’elle reste à taille humaine sinon j’étouffe ;)
    Actuellement, je suis en banlieue parisienne (hauts-de-seine) depuis plus de 10 ans après avoir grandi à Paris (et je n’ai aucune envie d’y retourner) ! Sinon, pour les vacances, je rêve plutôt de mer ou de grands espaces !

    • Joli Bonheur says:

      Je suis allée deux fois à NY et à chaque fois j’ai dû mal à en partir. Je rêve d’aller habiter là-bas, un jour peut être… Les vacances à la mer sur une plage des tropiques je ne dis pas non non plus :-))

  • Comme je te comprends! Venant de Paris, ça a été un peu dur de me retrouver à Mountain View, où tout se fait en voiture. Pas facile quand il faut la partager avec son conjoint. Ne pouvant pas travailler avec mon visa, j’ai décidé d’aller une fois par semaine à San Francisco pour profiter de la ville et explorer ses quartiers. C’est toujours un chouette moment pour moi :-) Et puis je profite également de la nature et de toutes ces balades que l’on peut trouver dans la Bay Area. Le lieu est bien pour ça je trouve, on peut profiter de la campagne, de l’océan et de la ville :-)

    • Joli Bonheur says:

      C’est cool que tu ailles une fois par semaine à SF, c’est une bonne idée! Sinon, c’est sûr que dans la Bay, les balades en nature ce n’est pas ce qui manque, pour ça c’est génial ici.

  • Cess says:

    A moi aussi la ville me manque.
    Par contre j’apprécie grandement de dormir au calme, loin de toute la circulation qui a tjs accompagné mon sommeil avant de venir vivre ici.
    Tes photos sont sublimes une fois de plus :)

  • Magouille says:

    C’est exactement ce que je ressentais régulièrement aussi à Santa Cruz ! L’envie, de temps en temps, de retrouver un peu de frénésie citadine, d’effervescence comme tu dis ! C’est bien le calme, mais bon parfois du rythme, des gens qui se mélangent, ça rajoute du piment, on se laisse emporter dans la danse, et on se sent peut-être plus “vivants”… Très belles photos BTW :)

    • Joli Bonheur says:

      Et encore Santa Cruz, il y a un petit centre-ville et la plage. Ici, c’est assez désert et c’est pas rare de faire le tour du quartier à pied sans jamais croiser personne!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *