Mobile en bois flotté

Je cherchais depuis quelques temps à ajouter une petite touche déco dans notre jardin et notamment sur les murs de la maison. L’an dernier, j’avais fabriqué un carillon en coquillages qui est toujours dehors mais je voulais rajouter une autre suspension avec plus de couleurs et voilà comment j’ai créé ce mobile en bois flotté.

Mobile-en-bois-flotte-suspension
Comme j’avais pas mal de morceaux de bois ramassés au bord de l’océan (c’est ça d’avoir des garçons, ils ramènent toujours plein de bâtons à la maison…), j’en ai pris quelques uns pour fabriquer le mobile puis j’ai ajouté des coquillages.

Matériel pour réaliser le mobile en bois flotté :

–  bâtons, vous n’êtes pas obligés de prendre du bois flotté, de simple bâtons ramassés en forêt ou dans votre jardin feront très bien l’affaire.
 peinture acrylique
quelques coquillages
– de la corde

Mobile-en-bois-flotte-materiel

Commencez par peindre les bâtons.
J’ai voulu donné un côté naturel au mobile en laissant le bois brut par endroit et en peignant seulement quelques parties des bâtons. 

Une fois les morceaux de bois secs (la peinture acrylique sèche très vite), j’ai regardé comment j’allais agencer les bâtons avant de les accrocher les uns aux autres avec la ficelle.
Essayez de varier la taille des bâtons afin d’éviter que votre mobile ressemble à une échelle :-)

Mobile-en-bois-flotte-assemblage

Lorsque le mobile est monté, ajoutez à ce moment-là les coquillages que vous aurez préalablement percé à l’aide d’un clou et d’un marteau.
Vous pouvez également peindre quelques uns des coquillages avec la même peinture acrylique pour donner encore plus de couleur à votre suspension. 

J’ai réalisé ce mobile avec les enfants, chacun à peint un bâton avec les couleurs qu’il voulait et je trouve le résultat assez sympa. Nous l’avons accroché sur un des murs de la maison tout près du carillon en coquillage et j’aime beaucoup la petite touche de couleur qu’il apporte.

Mobile-en-bois-flotte-carillon-coquillage

Rendez-vous sur Hellocoton !

Poster un commentaire sur Facebook


10 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *