Les larmes de l’espoir

larmes-colores001


Hier soir, le rouge l’a emporté face au bleu, dans ce pays des extrêmes c’est le pire qui a été choisi.

C’est la troisième élection à laquelle nous assistons depuis notre arrivée aux Etats-Unis et c’est encore une fois en tant que spectateur que nous l’avons vécu à défaut d’être citoyen américain et de pouvoir se rendre dans les bureaux de vote.

Inutile de dire l’impuissance que nous avons ressenti durant toute cette campagne et aujourd’hui nous sommes atterrés par le résultat.

Ce résultat qui ne ressemble en rien à ce que nous voyons et vivons ici en Californie.
Pour nous, il y a deux Amériques. L’Amérique ouverte sur le monde, géographiquement et mentalement, cette Amérique se situe le long des côtes Atlantique et Pacifique. Et puis l’autre Amérique, celle qui regroupe le reste des états, l’Amérique profonde.
Ces deux Amériques sont complètement différentes l’une de l’autre, et malheureusement cela se fait sentir au niveau politique il n’y a qu’à voir la carte des résultats des élections pour preuve.

Ici en Californie, nous vivons dans l’Amérique “ouverte” où les mentalités, la façon de vivre et les idéaux sont bien différents de ceux qui ont voté pour le 45ème président des Etats-Unis.
Alors bien sûr, nous sommes conscients que nous vivons dans une bulle californienne, nous savons parfaitement qu’elle ne représente en rien le reste des Etats-Unis et si on a tendance à l’oublier parfois, et bien hier soir, le résultat des élections nous l’a rappelé comme une grande claque dans la g***.

Mais voilà, l’autre Amérique existe, elle est plus grande et elle a parlé : il n’y a plus qu’à accepter…

L’incompréhension, le désarroi, la peur, tous ces sentiments se sont bousculés dans nos têtes et nos coeurs hier soir alors que l’invasion du rouge s’étendait de plus en plus sur la carte américaine. Et ce matin, au réveil, il a fallu répondre à la question “Qui l’a remporté, maman?”, et c’est la gorge nouée et le coeur serré que j’ai répondu “lui”.

Il a été difficile d’expliquer à nos enfants comment ce pays en est arrivé à élire un  type comme ça. Ce pays dans lequel mes aînés vivent depuis plus de 8 ans maintenant, et dans lequel notre petit dernier est né. Les Etats-Unis est le pays dans lequel ils ont tous les 3 vécus le plus longtemps, c’est un pays dont ils connaissent les valeurs, les lois, les codes, enfin qu’ils croyaient connaître tout comme nous.
Difficile d’expliquer comment quelqu’un peut voter pour une personne à l’extrême opposé des valeurs que l’on inculque à nos enfants.

Et maintenant, que faire?
Une chose est sûre il faut que nous restions unis, ensemble, que nous continuions chacun de défendre nos idéaux, nos valeurs, nos principes et surtout ne pas rester silencieux. Continuons à garder espoir et surtout n’attendons pas 4 ans avant de changer les choses et les mentalités.

Aujourd’hui, nous versons des larmes mais ce sont des larmes aux couleurs de l’espoir.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Poster un commentaire sur Facebook


4 Comments

  • Sabine says:

    Dur dur, j’ai mal à ma planète…
    Mais si on regarde bien, si seul les jeunes avaient voté, l’UK serait toujours dans l’Europe, les US ne l’auraient pas lui, comme président… Alors j’ai envie de penser que peut être un beau jour on aura tous conscience qu’on est dans le même bateau, qu’on a qu’une seule planète, qu’elle est notre unique richesse et qu’il est vraiment mais alors vraiment temps de la protéger…

  • Je suis comme toi sous le choc et dans l’incompréhension. Je ne suis pas citoyenne américaine et j’ai donc subi ces élections. J’ai peur pour l’avenir et ce que cela peut présager pour nos élections françaises en mai prochain. Alors plus fort que tout il faut aller voter, en parler autour de soit que c’est important pour qu’on ne se retrouve pas non avec un parti extrême pour diriger notre pays. Le futur est bien incertain, mais tu as raison il faut garder espoir et continuer à se battre pour des valeurs importantes. Ne pas baisser les bras. Courage.

  • Cess says:

    Magnifique texte.
    C’est vrai qu’on oublie cette mentalité lorsque l’on vit ici.
    J’espère seulement qu’il ne pourra pas mettre à exécution tous ses projets plus haineux les uns que les autres.

  • Poppy says:

    Beau texte ! Il faut garder courage. Je suis dans un Etat très rouge (l’Ohio) mais dans un county très bleu. On en a soupé pendant cette année, des manifestation pro Trump sur les ponts, les avions anti-avortement et j’en passe. Je suis contente que ce soit fini et malgré la tristesse, c’est le soulagement qui prédomine. Il faut se battre et se rassembler pour faire face et soutenir nos convictions par tous les moyens légaux et pacifistes possibles. (ne pas s’abaisser à la violence de certains de ses supporters à lui.) Continuer de rêver, pour moi cette éléction est un trigger, ça va reveiller des consciences.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *