Le blues du retour de voyage

Me revoilà après une petite semaine en Californie du sud où l’on s’est un peu baladé mais aussi reposé, enfin les enfants et moi car mon mari lui, y était pour travailler.

le blues du retour de voyage

Nous avons passé le week-end dernier à Palm Springs où je voulais aller voir l’exposition Desert X dont j’avais fait mention dans mon avant dernier Happy Vendredi. Nous connaissions déjà Palm Springs pour y être allés à plusieurs reprises mais nous avons tout de même découvert de nouveaux endroits.

Je vous raconterai tout cela en détail dans les prochains jours et il y aura également une vidéo de ce week-end qui aura était finalement bien rempli.

Après ces quelques jours à Palm Springs, nous avons pris la direction de Los Angeles, d’Irvine plus exactement, où mon mari devait aller pour le travail. Pendant que lui bossait, les enfants et moi sommes restés tranquilles entre piscine et petites balades, ce fut très agréable.

Vendredi nous avons repris la route et quelques 9h après nous étions à la maison, où nous avons retrouvé nos affaires, notre petite vie, notre quotidien et au bout de deux jours c’est comme si nous n’étions jamais partis!

C’est quand même dingue ce sentiment, pourtant lorsqu’on part, je déconnecte de tout, que ce soit de la routine avec les enfants, de ma propre routine, je suis plus souple pour tout un tas de choses, je fais beaucoup d’effort dans ce sens en me disant justement que c’est les vacances et qu’il faut lâcher prise. Mais dès que l’on revient à la maison, je repars au quart de tour!

le blues du retour de voyage
Et puis quelques jours après être rentré d’un voyage qu’il soit long ou court, j’ai ce que j’appelle le blues du retour.

Dans ces moments là, j’ai envie de repartir, je dis “je” mais mon mari est pareil.
Je pense que c’est le fait de replonger directement dans cette fameuse  routine justement, la vie reprend non pas son long fleuve tranquille mais sa course folle, entre l’école, les devoirs, les allers-retours, les rendez-vous, les choses à faire, celles que l’on a oublié de faire … C’est toujours difficile de s’y remettre.

Et puis je crois que ni l’un ni l’autre n’aimons vraiment la routine, on aime découvrir et l’excitation qui vient avec, voilà pourquoi nous aimons tant les voyages.

le blues du retour de voyage
Et puis en même temps, partir et revenir permet aussi de voir les choses sous un nouveau jour.

Une fois le blues du retour passé, la motivation revient petit à petit, des nouveaux projets arrivent, de nouveaux voyages en perspective, …

Tout ça pour dire, que je vais revenir tranquillement sur le blog dans les jours qui viennent.

Et vous, le blues du retour de voyage ça vous parle? Vous arrive-t-il de l’avoir?
Si oui, que faites-vous pour vous en débarrasser?

A très vite!
Virginie

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Poster un commentaire sur Facebook


4 Comments

  • Tu exprimes parfaitement ce que l’on ressent lorsque l’on a le blues du retour ! Je suis tout à fait d’accord avec toi, en rentrant de vacances, on a ce sentiment de liberté, d’euphorie, on est moins exigeant, moins stressé, les petits tracas du quotidien paraissent dérisoires… et puis quelques jours après, parfois moins d’une semaine, tout est redevenu comme avant. On se réveille en étant fatigué, on râle contre la lenteur des transports, le stress du travail nous rend moins tolérants… On se sent moins à l’aise pour aborder des gens dans la rue aussi (ne serait-ce que pour aider un touriste qui a l’air perdu) alors que cela semblait si facile en voyage.
    Pour m’en débarrasser, déjà j’ai pris l’habitude d’écrire un journal dans lequel je transmet surtout de bonnes ondes : j’y raconte comment je me sens après un voyage, ce que j’ai appris, ce dont j’ai envie désormais. Cela permet de m’y rattacher quand je sens que le blues arrive. Et puis, je reste la tête dans les nuages : je réfléchis au prochain voyage, je lis des blogs de voyages et puis j’essaye d’appliquer mon comportement en voyage à ma vie routinière : je reste calme quand le métro est bloqué, j’essaye d’être serviable avec tout le monde, je relativise le fait que tout ne soit pas nickel rangé chez moi, etc…
    Ca marche plus ou moins :)

    • Joli Bonheur says:

      Merci Marie pour tes excellentes suggestions! J’aime tout particulièrement l’idée d’appliquer mon état d’esprit que j’ai en voyage à mon quotidien, je vais essayer cette méthode en attendant mon prochain voyage :-)

  • Le blues du retour au boulot, je connais très bien.
    En rentrant, je trie les photos puis je recommence à préparer le prochain voyage. Je passe du temps à chercher la prochaine destination. Et aussi, je lis des blogs de voyages ou d’expatriées, c’est pour ça que je passe chez toi :)

    • Joli Bonheur says:

      Merci Christelle!Je vois que les gens qui adorent voyager ont tous le même “problème”, c’est rassurant :-)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *